Trois livres du moment • Idées lectures Avril 2020

lectures du mois avril 2020 livres

Reprendre la lecture. L’un des plaisirs agréables que j’ai pu retrouver pendant ce confinement.
Avoir du temps, beaucoup plus de temps à disposition pour se plonger dans un roman, un thriller, une histoire d’amour… Se nourrir de récits poétiques ou d’aventures humaines à travers les pages d’un livre me procure un si beau sentiment d’évasion, une échappatoire à ce quotidien un peu routinier avec tous ces jours qui se ressemblent.
Peut-être que vous profitez vous aussi de cette situation si particulière pour lire ou que vous avez justement envie de vous y mettre, c’est pourquoi j’ai eu envie de partager avec vous mes trois dernières lectures et de vous en dire quelques mots.

C’est le moment d’échanger, n’hésitez pas à me donner votre avis si vous les avez lu, mais aussi à me parler de vos livres en cours ou de vos livres préférés…

J’ai dû rêver trop fort, Michel Bussi • Éditions Pocket ♥️♥️♥️♥️⭕️

lectures du mois avril 2020 livres j'ai du rêver trop fort michel bussi

Résumé 4ème de couverture

Montréal, San Diego, Barcelone, Jakarta… Le quarté dans l’ordre.
Sur le chemin de Roissy, Nathy s’interroge. Quelles sont les probabilités pour qu’on lui attribue, précisément, ces quatre destinations – les mêmes qu’il y a 20 ans ? Car l’hôtesse de l’air n’a jamais oublié cette parenthèse enchantée – quelques accords de guitare, un regard intense sous une casquette écossaise… Un rêve trop grand, trop fort – 20 ans déjà ! Quel dieu farceur s’ingénie donc ainsi à multiplier les coïncidences ? Quel dieu cruel, à vouloir tout détruire ? Est-il enfin l’heure d’affronter son passé ?

Mon avis

Il m’a fallu un peu de temps avant de m’adapter au fait que ce nouveau roman de Michel Bussi est en réalité une histoire d’amour, et moins un thriller. Peut-être parce que je ne m’y attendais pas, j’aime beaucoup cet auteur et je dois avouer que j’ai lu la plupart de ses livres sans en avoir lu le résumé, et jamais déçue.

Je ne dirai pas que je suis déçue car j’ai tout de même découvert le récit d’une histoire d’amour passionnelle sur fond d’intrigue, dont on ne démêle pas les nœuds jusqu’à la fin, mais ce n’était pas ce à quoi je m’attendais c’est tout.

J’ai beaucoup aimé voyager à travers les quatre destinations que Nathalie, le personnage principal, parcourt. J’ai notamment eu un faibles pour les parties à Montréal et à Barcelone, car ce sont deux villes que je connais et j’ai beaucoup aimé y retrouver quelques souvenirs passés.

Si je reconnais volontiers que l’histoire est bien faite et qu’on assiste à la naissance d’une passion amoureuse incomparable, je dois avouer que j’ai été gênée tout le long du roman par une chose fondamentale : la tromperie. Même si cette histoire d’amour peut sembler belle, irréelle, magique, etc. mon sentiment personnel me met mal à l’aise face à ce qui ne semble ici n’être que secondaire, l’infidélité.

En bref, j’ai bien aimé retrouver le style de Michel Bussi que je trouve agréable à lire. L’histoire en soit nous tient en haleine car on se doute bien que tout ce qui arrive à Nathalie n’est pas dû au hasard et on veut savoir ce qu’il se trame derrière toutes ces coïncidences. Si j’oublie quelques minutes mes blocages personnels quant à l’adultère, il faut avouer qu’on assiste à une histoire passionnelle qu’on aimerait vivre (sans le dilemme émotionnel bien sûr). L’intrigue est bien menée et nous laisse le suspsense jusqu’à la fin.

~

Soleil de nuit, Jo Nesbø • Éditions Folio Policier ♥️♥️♥️♥️♥️

lectures du mois avril 2020 livres jo nesbo soleil de nuit

Résumé 4ème de couverture

Chargé de recouvrer les dettes pour le Pêcheur, le trafiquant de drogue le plus puissant d’Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation : l’argent proposé par un homme qu’il est chargé de liquider lui permettrait peut-être de payer un traitement expérimental pour sa petite fille, atteinte de leucémie. En vain… Trouvant refuge dans un petit village du Finnmark, le comté le plus isolé de Norvège, et alors qu’il est persuadé d’avoir tout perdu, Jon croise la route de Lea (dont le mari violent vient de disparaître en mer) et de son fils de dix ans, l’espiègle Knut… Une rédemption serait-elle possible ? Mais on ne trahit pas impunément le Pêcheur. Et « rien de pire qu’une balle dont on ne sait pas quand elle va arriver… »

Mon avis

Soleil de nuit est mon coup de cœur parmi mes dernières lectures, je ne vous le cache pas. Un auteur que je ne connaissais pas, ce sera sûrement le premier livre d’une longue série.

Cette fois-ci une histoire qui commence en vrai roman policier, une chasse à l’homme qui s’installe très vite et sans détour. Ce qui vient très rapidement laisser la place à des très belles rencontres, un choc des cultures et des croyances, des liens affectifs qui se créent malgré les différences.
J’aime beaucoup ce personnage principal qui malgré lui se trouve dans une situation délicate, un criminel au bon fond qui n’arrive pas à tuer.

J’ai aussi énormément apprécié le cadre de l’histoire qui se déroule en Norvège, des paysages nordiques qui me font rêver, une atmosphère naturelle et calme, une culture que je m’impatiente de découvrir.

~

De pierre et d’os, Bérengère Cournut • Éditions Le Tripode ♥️♥️♥️⭕️⭕️

lectures du mois avril 2020 livres de pierre et d'os bérengère cournut

Résumé 4ème de couverture

Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n’a d’autre solution pour survivre que d’avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d’une quête qui, au-delà des vastitudes de l’espace arctique, va lui révéler son monde intérieur.

Mon avis

Un roman qui m’a beaucoup attirée car le récit se déroule en plein cœur de la civilisation inuit.
L’histoire et le destin de cette femme séparée très tôt de sa famille, livrée à elle-même pour survivre et aller à la rencontre d’autres êtres vivants. Les Inuit sont un peuple de chasseurs nomades se déployant dans l’Arctique depuis un millier d’années. Jusqu’à très récemment, ils n’avaient d’autres ressources à leur survie que les animaux qu’ils chassaient, les pierres, les plantes et les baies poussant au soleil de minuit.

J’ai bien aimé ce livre pour tout ce qu’on apprend sur la culture et les rituels de cette civilisation, pour le paysage arctique décrit minutieusement et pour l’atmosphère poétique qui règne au fil des pages. C’est encore un roman qui vous permettra de vous évader à travers l’histoire de cette femme forte « à la tête d’ours et au nom d’hermine », de sa jeunesse à sa mort, rythmé par les lunes et les éléments.

J’ai moins aimé l’aspect très mystique qui apparemment prend une belle place dans la culture inuit, des passages lors desquels j’avais du mal à suivre le temps de discerner la réalité du rêve ou de « l’imaginaire ». Des croyances chamaniques qui ne m’appartiennent pas auxquelles j’ai eu beaucoup de mal à adhérer, la réincarnation, …

J’aurais complètement pu m’y attendre en choisissant cet ouvrage, mais cela m’a confirmé que je préfère les romans avec plus d’action mais aussi plus « terre à terre ». Toutefois, je suis plutôt ouverte et curieuse d’en savoir plus sur l’histoire et les civilisations qui nous entourent, c’est très instructif et enrichissant.

~

Et toi, quelles sont tes lectures du moment ? Des livres favoris à partager ?

rs_facebook rs_twittersignaturers_insta rs_snapchat 

Dans ma bibliothèque...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *